Syntactic Evolution in Southern Min and other Sinitic Languages

Participants:

Hilary M. Chappell (organiser), Hsiao Pei-Yi, Huang Han-chun, Lee Hui-chi, Lien Chinfa, Liu Huali, Alain Peyraube, Song Na, Yang Yu-ju

HChappell_Groupe2015

 

Syntactic Evolution in Southern Min and other Sinitic Languages
by Hilary M. Chappell
27 July – 1 August, 2015

Résumé (in French)

Ce séjour d’études a été consacré au symposium final d’un projet bilatéral (France – Taiwan) co-financé par l’ANR (Agence nationale de la recherche, France) et par le MOST (Ministère des sciences et technologies, Taiwan). Le projet, intitulé TYSOMIN, portait pour l’essentiel sur l’évolution syntaxique du min-méridional ou hokkien (langue sinitique du sud de la Chine parlée par plus de 40 millions de locuteurs, notamment dans la province du Fujian et à Taiwan où elle est la langue maternelle de plus de 73 % de la population), mais aussi sur d’autres langues sinitiques du sud (hakka, cantonais, etc.).

Un bilan des opérations de recherches menées dans le cadre de ce projet a été réalisé au cours de ce séjour d’études. Des recherches originales y ont été présentées, qui représentent sans aucun doute pour la première fois des analyses d’envergure en typologie linguistique et en syntaxe diachronique sur un (ou des) dialecte(s) chinois autre que le mandarin ou chinois standard.

Neuf participants sont intervenus au cours de ces journées, quatre du côté français (les professeurs Hilary CHAPPELL et Alain PEYRAUBE, la post-doctorante LIU Huali,  la doctorante SONG Na) et cinq du côté taïwanais (les professeurs LIEN Chinfa,  LEE Hui-chi et HUANG Han-chun, la post-doctorante  HSIAO Pei-Yi, le doctorant YANG Yu-ju. C’est dire que la proportion de jeunes chercheurs (au cours de ce séjour était proche de 50 %,  pour répondre aux demandes de la Fondation).

Domaines: linguistique, philosophie, histoire de la Chine et l’écriture des dialectes

Mots-clés: typologie  linguistique, linguistique diachronique, grammaticalisation, langues sinitiques, chinois, min méridional

Compte rendu (in French) :

Les communications ont porté sur deux thématiques principales : les différents systèmes de négation en syntaxe et sémantique dans les dialectes du sud et en diachronie (interventions  de A. Peyraube, H.C. Lee, N. Song, Y.J. Yang) avec des discussions approfondies sur le cycle de Jespersen ; les paradigmes pronominaux, pronoms personnels, interrogatifs, démonstratifs et indéfinis (interventions de H. Chappell, de  C. Lien, de H.C. Huang). Ces deux thématiques avaient été sélectionnées dans la demande initiale, en raison du fait qu’elle représentent des secteurs de recherche pour lesquels une collaboration franco-taïwanaise est particulièrement indispensable, avec plusieurs chercheurs présents, d’un côté et de l’autre, qui peuvent discuter ensemble des données et des options théoriques possibles, sans les limitations de temps inhérentes à tout colloque ou atelier de travail.

En dehors de ces deux thématiques particulières, deux autre sujets ont pu être discutés dans le détail : l’importance de travailler aussi sur des domaines sémantiques précis, comme celui des verbes « attendre » (intervention de H.L. Liu), pour résoudre des problèmes de syntaxe ; la nécessité de bien appréhender l’utilisation des particules discursives, beaucoup plus  abondantes dans les dialectes chinois du sud, et donc en min méridional, qu’en mandarin standard (intervention de P.Y. Hsiao).

Toutes ces discussions ont abouti à un bon nombre de résultats conséquents. H. Chappell a synthétisé les plus importants d’entre eux lors de la dernière demi-journée :

  • Les premiers dictionnaires et grammaires du chinois, compilés par des missionnaires européens aux 16ème et 17ème siècles qui concernent, pour bon nombre d’entre eux, le dialecte min méridional restent une source importante pour les études de syntaxe diachronique des dialectes chinois, mais ils doivent être assurément confrontés à d’autres sources locales (pour l’essentiel des opéras qui reflètent mieux la langue vernaculaire ancienne). A eux seuls, ces manuscrits des missionnaires ne sauraient suffire pour tirer des conclusions sur les évolutions syntactico-sémantiques de la langue entre le 15ème ou 16ème siècle et aujourd’hui. L’étude du min méridional, de ce point de vue, est décisive, car c’est pratiquement la seule langue sinitique qui dispose de telles sources locales.
  • Il a été montré que le min méridional était bien l’une des langues sinitiques qui a gardé de nombreux traits propres au chinois archaïque ; elle se serait séparée du chinois standard de l’époque pendant la période transitoire entre le chinois archaïque et le chinois médiéval, sous la dynastie des Han, il y a environ deux millénaires.
  • Les mécanismes classiques des changements grammaticaux (processus d’analogie, de réanalyse – y compris la grammaticalisation et la lexicalisation – d’exaptation et d’emprunts externes à la faveur de contacts entre langues) ne sont sans doute pas non plus suffisants pour rendre compte de l’évolution des langues sinitiques du sud. Le changement grammatical, dans ces langues, est en effet beaucoup plus dépendant du changement sémantique, lui-même lié à des contextes socio-culturels différents.
  • La découverte de l’existence de marqueurs aspectuels pré-verbaux sous la forme d’adverbes, ainsi que l’absence d’une quelconque forme d’aspect progressif en min méridional parlé dans l’île de Hainan.
  • Les liens entre verbes « donner », passifs et causatifs et l’utilisation de comitatifs comme marqueurs d’objets directs pré-verbaux (differential object markers).

Les suites pratiques de ce séjour d’études verront, comme cela était initialement annoncé, une diffusion de ces résultats qui seront présentés par les participants dans des conférences internationales, publiés dans des revues qui relèvent du domaine de la linguistique chinoise, mais aussi de la linguistique générale, également un ouvrage qui rassemblera les différentes contributions et dans lequel la Fondation des Treilles sera particulièrement remerciée.

Hilary M. Chappell Hsiao Pei-Yi Huang Han-chun Lee Hui-chi Lien Chinfa Liu Huali Alain Peyraube Song Na Yang Yu-ju Evolution syntaxique du min méridional et d'autres langues sinitiques - Fondation des Treilles
This entry was posted in Reviews and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.