Prix « Résidence pour la photographie » – Lauréats 2012

Morgane Denzler

Agée de 27 ans, Morgane Denzler a suivi la formation de l’Ecole des Beaux-Arts de Paris, notamment dans l’atelier de Patrick Tosani. Elle s’intéresse en particulier au Bassin Méditerranéen (ses premiers travaux concernaient la Sicile et le Liban) et souhaite aborder l’histoire, la mémoire et l’inconscient collectif du territoire provençal au travers de documents et de rencontres. Après une phase de recherches sur les cartes, archives et documents photographiques des lieux emblématiques de ce territoire, elle souhaite en retrouver l’emplacement exact puis de les photographier tels qu’ils se présentent aujourd’hui. Ce travail accompli, elle réalisera des puzzles superposant, à la même échelle, la photographie d’archive et la prise de vue contemporaine, en prenant soin d’ôter certains éléments du puzzle supérieur afin que chaque strate de l’œuvre permette de comprendre le génie du lieu.

 

Manuela Marques

De nationalité franco-portugaise, Manuela Marques (53 ans) est connue pour la qualité de ces lumières et de la gamme chromatique qu’elle utilise. S’inspirant du journal d’Anne Schlumberger, créatrice du lieu et de la Fondation des Treilles, qui relate éprouver un sentiment rare et unique de beauté parfaite devant le calme et l’harmonie de ce paysage, Manuela envisage de travailler sur les jeux visuels qui allient à la fois les lumières bleues de l’aube et celles du crépuscule afin de retrouver la part du « rêve éveillé » qui l’attire ainsi que le sentiment d’intériorité diffusé par la nature même de ce paysage, comme une utopie éternelle.

Ce contenu a été publié dans Activités, Prix de la Fondation des Treilles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.