Prix du Centre André Gide-Jean Schlumberger : lauréats 2018

Nikol Dziub (Prix Fondation Catherine Gide) et Arnaud Villanova (Prix Fondation des Treilles)

Nikol Dziub

Diplômée de l’ENS de Lyon et de l’Université Nationale Taras Chevtchenko de Kiev, docteure en littératures française, générale et comparée et lauréate du Prix de thèse 2016 de l’Université de Haute-Alsace et de l’Université de Strasbourg, Nikol Dziub poursuit actuellement des recherches postdoctorales au sein de l’Institut de recherche en Langues et Littératures Européennes (ILLE, EA 4363) à l’Université de Haute-Alsace. Auteure de deux essais, elle a également dirigé plusieurs volumes collectifs, et a publié une vingtaine d’articles, parmi lesquels les suivants : « L’amitié entre deux langues : André Gide et Jules Romains traduits en russe par Adrian Frankovski (1925-1926) », dans Traduction et interculturalité. Entre identité et altérité, Berlin, Peter Lang ; « Traduction et censure : la réception du Retour de l’URSS de Gide en Ukraine et en Russie », dans Bulletin des Amis d’André Gide, no 201/202, printemps 2019 ; « La résistance cinématographique à la littérature, des formalistes russes à Dos Passos », Trans. Revue de littérature générale et comparée, no 20, 2016 ; ou encore « Traduire la guerre d’Ukraine de 2014 », dans Lynne Franjié (dir.), Guerre et traduction. Représenter et traduire la guerre, Paris, L’Harmattan, 2016.

Elle a obtenu le Prix Fondation Catherine Gide 2019 pour un projet de recherche intitulé « Les Caves du Kremlin : André Gide et La NRF face à l’URSS », dans le cadre duquel elle étudie notamment les traductions russes et ukrainiennes des œuvres de Gide publiées jusqu’à la rupture majeure que constitue la parution du Retour de l’URSS (1936), ainsi que celles parues après la chute de l’Union soviétique.

Arnaud Villanova

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.