Haut
Image Alt

La vie des œuvres

  -    -  La vie des œuvres

La collection de la Fondation des Treilles est régulièrement présentée au public à l’occasion d’expositions.

Dans la collection d’Anne Gruner Schlumberger figurent notamment des créations de peintres célèbres comme Jean Dubuffet, Alberto Giacometti, Pablo Picasso, Max Ernst ou Victor Brauner, qu’elle a personnellement connus et avec lesquels ont existé des liens d’amitié. Son goût pour l’art ne s’est pas arrêté à la peinture, mais s’est étendu à la gravure, celle notamment de son grand ami Roger Vieillard, et à la sculpture, en particulier aux œuvres de François-Xavier Lalanne et de Henri Laurens. D’autres artistes, comme Roberto Matta, Hans Arp ou Vassilakis Takis, viennent enrichir cette collection hors du commun.

Exposition des 12 lauréates du Prix de la Photographie

Exposition des 12 lauréates du Prix de la Résidence pour la Photographie, Théâtre de la Criée, Marseille. 
Dans le cadre d’une saison consacrée à la mise en valeur des femmes artistes, Macha Makeïeff, directrice du théâtre de la Criée, a invité la Fondation des Treilles à présenter les photographies des douze talentueuses lauréates du prix de la photographie : Anaïs Boudot, Claire Chevrier, Laurie Dall’Ava, Morgane Denzler, Patrizia Di Fiore, Véronique Ellena, Evangélia Kranioti, Manuela Marques, Safaa Mazirh, Corinne Mercadier, Wiktoria Wojciechowska, Sophie Zenon.

 

De l’autre côté du rêve


Exposition de la collection, du 26 juin au 1er novembre 2020, à la Fondation Bemberg, Hôtel d’Assézat à Toulouse.

“Au travers de cette exposition à la croisée des chemins de l’art et du rêve sont présentées des œuvres nouant nombre de connivences avec les collections patiemment rassemblées par Monsieur Bemberg. On verra donc pour la première fois au sein de la Fondation des sculptures africaines ou des œuvres surréalistes dialoguer avec les impressionnistes ou les bronzes de la renaissance italienne. Dans ce voyage chez les peintres et les sculpteurs du rêve, le visiteur pourra au gré de la visite découvrir et comprendre les choix d’une femme hors du commun, guidée avant tout par son goût et par des rencontres artistiques uniques, pour ne pas dire des rendez-vous”. (Philippe Cros, directeur de la Fondation Bemberg).

 

Regards sur la Méditerranée

Exposition de 3 lauréates du Prix “résidence pour la photographie” : Anaïs Boudot, Patricia Di Fiore et Evangelia Kranioti, du 14 décembre 2019 au 19 janvier 2020, à la médiathèque d’agglomération de Draguignan (Var).

Résidence 1+2 & invité.e.s 


Exposition de 3 lauréates du Prix “résidence pour la photographie” : Anaïs Boudot, Claire Chevrier, Laurie Dall’Ava, du 17 Octobre au 18 Novembre 2019, au Quai des Arts de Cugnaux, près de Toulouse.

 

De Brauner à Giacometti et de Léger à Matta : chefs-d’œuvre de la Fondation des Treilles

Exposition de la collection du 24 novembre 2018 au 24 février 2019, au Centre d’Art de La Malmaison, la Croisette, Cannes.

“Mécène avertie autant que discrète, Anne Gruner Schlumberger est à l’origine de la remarquable collection qu’elle a patiemment façonnée auprès d’artistes devenus des amis, n’écoutant que son instinct et son penchant particulier pour certains d’entre eux, tels Victor Brauner ou Max Ernst…Il est fascinant de constater combien certains hommes et femmes mécènes qui se mobilisent pour faire connaitre au plus grand nombre les œuvres qu’ils ont élues avec élan et sincérité, laissent transparaître une part intime de leur caractère. Des choix toujours guidés par de riches rencontres avec des artistes, loin d’une quelconque spéculation. Juste pour le plaisir de l’art.”. (extrait de l’article de Michèle Nakache, La Strada n°303 12/25 novembre 2018).

Promenade autour de la Méditerranée

Exposition de 3 lauréats du Prix “résidence pour la photographie” : Andrea & Magda, Pablo Guidali et Raed Bawayah, du 7 au 30 novembre 2018, à la médiathèque d’agglomération de Draguignan (Var).

 

Quel Lustucru (Max Ernst) – Les livres d’artistes de la Fondation des Treilles

Exposition des livres d’artistes du 16 novembre 2018 au 20 janvier 2019 à la Galerie des musées à Toulon.

Une lecture 1903 Théo Van Rysselberghe

Exposition des fonds documentaires du 5 au 30 décembre 2017, organisée par Jean-Pierre Prévost, à la médiathèque d’agglomération de Draguignan (Var).

“Une lecture” est le titre de ce fameux tableau de groupe peint par Théo Van Rysselberghe en 1903, et qui représente Henri-Edmond Cross, Félix Fénéon, Henri Ghéon, André Gide, Félix Le Dantec, Maurice Maeterlinck, Francis Vielé-Griffin, réunis autour de leur ami Émile Verhaeren, qui leur lit un poème. Le tableau est exposé au Musée de Gand en Belgique, qui en est le propriétaire. L’exposition et le livre qui l’accompagnent sont consacrés à la genèse de ce tableau, l’occasion de dresser le bref portrait de chacun des protagonistes qui figurent sur la toile, et celui du peintre qui a eu l’idée de les rassembler, de raconter dans quelles circonstances ils se sont rencontrés, quels liens amicaux ils ont tissé entre eux, quelles préoccupations artistiques et littéraires les animent à cette époque. Pour illustrer ces relations, les correspondances et les livres présentés autour de tous les personnages du tableau proviennent des fonds documentaires de la Fondation des Treilles, qui possède plusieurs tableaux de Théo Van Rysselberghe.

L’illustration d’animaux – Un regard patrimonial

Exposition du fonds jeunesse du 30 novembre 2016 au 7 janvier 2017, à la Médiathèque d’agglomération de Draguignan (Var).

L’illustration d’animaux a toujours eu une place importante dans la littérature de jeunesse. De nombreux illustrateurs, utilisant différentes techniques, se sont essayés à l’exercice. Cette exposition a permis de poser un regard contemporain sur ces illustrations d’hier et de faire découvrir au public les maisons d’éditions qui éditent ou rééditent certains titres. Son originalité réside dans le prêt d’animaux en bois issus du fonds jeunesse de la Fondation des Treilles et fabriqués par la coopérative artisanale Les jouets du Queyras. 

Trésors cachés d’une bibliothèque – Les livres d’artistes de la Fondation des Treilles

Exposition de la collection du 7 mars au 1er juin 2014, à la Galerie d’art du Conseil Général des Bouches du Rhône, à Aix en Provence. Edition d’un catalogue.

L’exposition a présenté près de cent œuvres de la Fondation des Treilles, ouvrages de bibliophilie mais aussi dessins et sculptures des mêmes créateurs. Quelques-uns des livres d’artistes collectionnés par Anne Gruner Schlumberger ont été montrés pour la première fois. Au cœur de cette collection subjective, les livres illustrés rejoignent les peintures et les sculptures dont la fondatrice s’était entourée. Ce musée sentimental recréé à Aix en Provence a permis de rencontrer au cœur de sa bibliothèque personnelle, les principaux fondateurs de l’art moderne souvent inspirés par la Provence, où ils se sont parfois fixés. Ainsi sur les pages, se croisent poètes et plasticiens : Jean Arp, Fermin Aguayo, Georges Braque, Fernand Dubuis, Fernand Léger, Max Ernst, Henri Laurens, Pablo Picasso, des sculpteurs Lalanne, Takis ou Zadkine, illustrant textes et poèmes d’Aragon, de Saint John Perse, de Paul Éluard, de René Char… mais aussi les textes de Buffon ou de Lucien de Samosate…(extrait du catalogue d’exposition).

“Le Miserere” de Georges Rouault

Exposition du 5 septembre au 17 novembre 2013, au Musée des Beaux-Arts de Gaillac (Tarn).

Georges Rouault (1871-1958) a consacré à cette édition illustrée une grande partie de son œuvre et de son temps, ne ménageant pas sa peine, mêlant ses qualités de peintre et de graveur. C’est ce travail de longue haleine qui donne naissance au premier de ses chefs d’oeuvre, le Miserere, d’après le psaume du roi David. La technique de l’aquatinte, où toute la gamme des noirs, éclairés par les blancs éclatants des grandes feuilles de papier, magnifient la compassion de l’artiste confronté au mystère de la religion, et traduisent parfaitement la profondeur de ses souffrances et ses espoirs. Cet ensemble exceptionnel est un prêt de la Fondation qui conserve précieusement l’exemplaire n° 5, tiré sur de larges feuilles de vergé Montval, au filigrane d’Ambroise Vollard.

 

Une collection réinventée

Exposition de la collection du 15 juin au 13 octobre 2013, Musée d’art et d’histoire de l’Isle-Adam (Val d’Oise).

Une soixantaine d’œuvres(dessins, gravures, peintures, sculptures, faïences) ont été présentées lors de cette exposition. Un parcours inédit qui a mis en lumière des artistes majeurs du XXe siècle, parmi lesquels Max Ernst (1891-1976), Pablo Picasso (1881-1973), Alberto Giacometti (1901-1966), Victor Brauner (1903-1966), Henri Laurens (1885-1954), Joseph Sima (1891-1971),  et a permis au public de découvrir leur univers et leur approche.

 

Von Arp bis Picasso (D’Arp à Picasso)

Exposition de la collection du 30 avril au 21 août 2013, au Kunstmuseum Pablo Picasso de Münster, en Allemagne. Edition d’un catalogue.

L’exposition a présenté 126 œuvres de la collection d’Anne Gruner Schlumberger. Parmi les œuvres exposées figuraient des chefs-d’œuvre du modernisme classique, des sculptures, des peintures, des livres d’art graphique qu’elle a réunis à la Fondation des Treilles. En plus des œuvres de Hans Arp, Hans Bellmer, Jean Dubuffet, Henri Laurens, Fernand Léger et Pablo Picasso on y trouve l’art surréaliste de Max Ernst et de Victor Brauner, qui sont des pièces maîtresses de de sa collection. « Les œuvres de la Fondation des Treilles sont présentées au Musée Picasso en Allemagne pour la première fois », a déclaré le professeur Markus Müller, directeur du musée et commissaire d’exposition (extrait du catalogue d’exposition).

 

Une intime collection


Exposition de la collection du 17 janvier au 17 avril 2013, à la Fondation Fernet-Branca de Saint-Louis, près de Bâle, en Alsace. Edition d’un catalogue.

L’espace Fernet Branca accueille des collections privées prestigieuses. L’exposition a présenté majoritairement des œuvres d’arts africaines et d’art moderne de la collection des Treilles. 

Une collection particulière

Exposition de la collection du 2 juin au 2 octobre 2011, au musée des Beaux-Arts de Nîmes. Edition d’un catalogue.

“Une collection n’est jamais totalement le fruit du hasard, on y distingue souvent une intention qui, même si elle ne se manifeste pas dès les toutes premières acquisitions, révèle ses contours, fluctuants au fil des opportunités d’achat d’œuvres, de rencontres avec les artistes…Lorsque l’on considère cet ensemble, on le sent bien éloigné d’une stratégie d’investissement financier. Aucune volonté de suivre un mouvement, une école, un courant, pas non plus d’uniformité de formats de coloris ou bien de style. Encore moins d’origines, certains artistes étant parisiens mais d’autres venant d’Allemagne, de Roumanie, d’Espagne, de Grèce, de Tchécoslovaquie, de Suisse…Un fil conducteur se dégage cependant parmi les toiles rassemblées. On peut distinguer certaines constantes : la tendance de choix orientés vers la non-figuration, un goût pour le surréalisme, un attrait pour les contrastes entre les formats très petits ou importants, des oeuvres très confidentielles, aux tons doux et d’autres explosives de couleurs, de matière, d’énergie…Nous ne pouvons que constater l’importance d’un choix très personnel, très sensible…mais aussi d’évidentes passions qui conduisent à constituer une collection particulière, faites de témoignages d’amitié.” (Pascal Trarieux, conservateur du Patrimoine du Musée des Beaux-Arts de Nîmes).

Collection de passions, passion de collections

Exposition de la collection du 7 novembre 2009 au 17 janvier 2010, au Château de Tours. Edition d’un catalogue.

Anne Gruner avait choisi son ami Dominique Bozo pour établir l’inventaire de sa collection. Ils en avaient imaginé ensemble l’itinérance de musée en musée, perpétuant ainsi le rôle d’Anne Gruner aux Treilles. “Comment faire comprendre aux générations qui se succèderont, la présence des artistes ? Y a-t-il de plus belle succession que ce don d’eux-mêmes ? Que cette chaîne vivante de l’art ? Voilà comment débute une collection. Aujourd’hui je n’ai plus à gagner ma vie. Il me suffit d’accueillir les artistes. C’est à eux d’animer les lieux. Aussi longtemps qu’ils accepteront de donner leur personnalité à la Fondation, elle vivra comme une chaîne vivante de l’art.” (Anne Gruner Schlumberger, extrait d’une conversation avec Dominique Bozo, directeur du musée national d’art moderne, publié dans Les Treilles, « un conservatoire de la pensée vivante »).

Dessins de peintres et sculptures, la collection d’art graphique

Exposition de la collection d’Art Graphique du 1er septembre au 22 octobre 2009, dans les salons de la Banque Neuflize OBC à Paris. Edition d’un catalogue.

Une quarantaine d’oeuvres des artistes préférés d’Anne Gruner y ont été présentées, accompagnées de sculptures de Max Ernst et de Yassilakis Takis. Ces dessins, aquarelles et gravures ont été réalisés pour la plupart dans la première moitié du XXe siècle par les créateurs très divers de l’école de Paris. Ils sont significatifs du goût éclectique de cette collection subjective, faite de coups de cœur, en dehors des modes. Plusieurs de ces artistes, Victor Brauner, Joseph Sima, Max Ernst, Yassilakis Takis, Roger Vieillard… invités en résidence à la Fondation des Treilles, se sont liés d’amitié avec Anne Gruner, qui vivait entourée de leurs peintures. Ils étaient encore peu connus lorsqu’elle s’intéressa à eux. Dans les salons de la banque Neuflize OBC, ces œuvres rares ont retrouvé le cadre intime qui convient à leur petit format, et ont été découvertes pour la première fois par les visiteurs parisiens (extrait du catalogue d’exposition).

Collection de passions, passion de collections


Exposition de la collection du 12 juillet au 28 septembre 2008, au Centre de Rencontres Economiques et Culturelles de Dinan. Edition d’un catalogue.

Au CREC, l’exposition s’est articulée en quatre thématiques : mythes et croyances, l’homme, la nature, l’objet. 

Collection de passions, passion de collections


Exposition de la collection du 13 juin au 16 septembre 2007 au Musée des beaux-arts d’Ixelles, à Bruxelles, et du 2 mars au 30 mai 2007 à la Galleria Gruppo Credito Valtellines de Milan (Italie). Edition d’un catalogue.

“Une collection est une recherche que le collectionneur s’est imposée. Les peintures réunies et exposées ici ne sont pas une collection mais les conséquences du hasard. Vous les découvrirez avec étonnement et surprise. Les titres ont été donnés par les artistes qui étaient tous des amis. C’était Max Ernst, c’était Brauner, c’était Giacometti, rencontré à New York, qui exprimait sa solitude plus grande que les gratte-ciels…C’était Takis le formidable! Qui s’était fait connaître par ses dimensions et son mouvement…C’était également Fernandez l’obscur, le timide, toujours dans une installation de fortune… C’était Victor Brauner, le mystérieux. Il avait toujours un tableau sous son bras en échange de billets pour soigner sa femme… Tous ces amis artistes avaient une raison pour s’exprimer : ils venaient échanger leur art pour trouver l’amitié et une chaleur humaine dans l’affection qui leur était donnée.” (Anne Gruner-Schlumberger, extrait du catalogue d’exposition, citation publiée dans Les Treilles, « un conservatoire de la pensée vivante »).

Le regard d’un mécène


Exposition de la collection du 2 décembre 2005 au 9 avril 2006, au Musée Cantini de Marseille. Edition d’un catalogue.

“Parallèlement à la présentation de ses collections ou des rétrospectives des artistes du XXe siècle, le musée Cantini expose également des collections exceptionnelles réunies par des amateurs, rendant ainsi hommage à son premier mécène : Jules Cantini. Ce musée a accueilli la collection de la Fondation des Treilles, présentée pour la première fois au public.” (extrait du discours d’inauguration de Jean-Claude Gaudin, Maire de Marseille).