Exposition « Trésors cachés d’une bibliothèque », Aix-en-Provence

Trésors cachés d’une bibliothèque – Les livres d’artistes de la Fondation des Treilles

Trésors cachés d'une bibliothèque_2014A la Galerie d’art du Conseil Général des Bouches du Rhône, quelques-uns des livres d’artistes collectionnés par Anne Gruner Schlumberger ont été montrés pour la première fois. Du 7 mars au 1er juin 2014, l’exposition a présenté quatre-vingt-six œuvres confiées par la Fondation des Treilles, ouvrages de bibliophilie mais aussi dessins et sculptures des mêmes créateurs. 

Ce musée sentimental recréé à Aix-en-Provence, a permis à de nombreux visiteurs de rencontrer les principaux fondateurs de l’art moderne souvent inspirés par la Provence où ils se sont parfois installés.

Sur les pages se croisaient poètes et plasticiens (Jean Arp, Fermin Aguayo, Georges Braque, Fernand Dubuis, Fernand Léger, Max Ernst, Dorothea Tanning, Henri Laurens, Pablo Picasso), des sculpteurs (François-Xavier Lalanne, Vassilakis Takis ou Ossip Zadkine) illustrant textes et poèmes d’Aragon, de Saint John Perse, Paul Eluard, René Char, Pierre Lecuire, Jean Tardieu ou Blaise Cendrars, mais aussi les textes de Buffon, d’Empédocle, d’Agrigente ou de Lucien de Samosate…

Nus, paysages, natures mortes et portraits extraits de leurs albums composaient ce parcours d’images nées dans la première moitié du XXe siècle avec les cubistes, les dadaïstes et les surréalistes, les artistes français de l’Ecole de Paris -Braque, Laurens, Léger, Arp…- ou ceux qui se sont fixés en France après avoir quitté l’Allemagne (Ernst), l’Espagne (Picasso) ou la Grèce (Takis). Ils voisinent à La Ruche, en 1908, se croisent à Montparnasse, dans les années 20 se retrouvent à La Coupole et, pour la plupart, vivent difficilement dans de modestes ateliers. De ces artistes, Anne Gruner Schlumberger avait acquis peintures, sculptures et livres qui l’accompagnèrent de la France aux Etats-Unis, puis de la Grèce à la Provence.

Aucune « reliure parlante » n’avait été ajoutée à ces éditions originales, présentées dans leur couverture d’origine, souvent dédicacées, mais  chacune portant l’ex-libris créé par son ami Roger Vieillard, buriniste, dont Anne Gruner Schlumberger acquit plus de deux cents gravures.

Lire la lettre d’information de « Culture 13 »

En savoir plus sur la collection de la Fondation des Treilles

 

Ce contenu a été publié dans Collection, Histoire et vie de la Fondation, Patrimoine. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.