Constructions en milieu marin

Constructions en milieu marin / Constructions in marine environments

Liste des participants et domaine de recherche :

Denis Allemand (CSM, Monaco) Ecology of coral reefs, Claire Barel-Moisan (CNRS, France) Literature, Laure Bonnaud-Ponticelli (MNHN-Paris, France) Evolution of biomineralization and development in Molluscs, Frédérique Chlous (MNHN-Paris, France) Marine anthropology, Marc de Rafelis(Univ Paul Sabatier, France) Geology and marine ecosystems, Thomasine Giesecke (Meudon, France) Artist, Jaap A. Kaandorp (Univ. Amsterdam, Nederland) Hydrodynamism and growth, Mimi Koehl (Univ. Berkley, USA) Ecology and Evolutionary biomechanics, Charles Le Pabic* (MNHN-Paris, France) Buoyancy control, Jacques Livage (Collège de France, France) Chemistry and mineral growth, Chiara Lombardi* (ENEA, Italy) Biomineralization in Bryozoans, Pascal Jean Lopez (CNRS, France) Bioconstructions in protists, Manuel Maldonado (CEAB-CSIC, Spain) Sponges diversity and silica mineralization, Russell Stewart (Univ. Utah, USA) Bioadhesion
*Young researchers

Bonnaud_Ponticelli_Lopez_Groupe2016

Constructions en milieu marin / Constructions in marine environments
par Laure Bonnaud-Ponticelli et Pascal-Jean Lopez
14 – 19 mars 2016

Résumé

L’origine et la diversification des processus conduisant à la formation de structures minéralisées dans les systèmes biologiques ne sont encore que partiellement compris et bien plus complexes qu’on ne le pense. Ces processus sont en effet retrouvés dans une large variété d’organismes des bactéries aux organismes multicellulaires, d’origine terrestre aux espèces des grandes profondeurs. Les mécanismes conduisant à la biominéralisation et aux bioconstructions qui ont évolué sur plusieurs centaines de millions d’années, impliquent de très nombreux éléments chimiques et organiques. Pour comprendre ces mécanismes, prédire les conséquences des perturbations écologiques d’origine anthropiques et où les utiliser pour élaborer par des approches biomimétiques des structures en vue d’applications, il est indispensable de combiner des informations à différentes échelles. De la même manière, les contraintes physico-chimiques auxquelles les organismes sont soumis et les mécanismes de résistance qu’ils développent doivent être compris. Dans un contexte de changement global, nous nous sommes interrogés sur la sensibilité/plasticité et la résilience des mécanismes de biominéralisation/bioconstruction aux variations physico-chimiques de l’environnement. Nous interrogeons aussi leurs possibles utilisations comme source d’inspiration pour les constructions humaines et leurs perceptions au cours de l’histoire. Ainsi pour comprendre la place et l’influence de l’homme dans les interactions monde vivant et inerte, nous avons combiné et croisé des champs de recherche diverses, allant de la géologie à l’art en passant par la chimie, la biologie, la physique et les sciences humaines.
Les résumés des scientifiques et artistes sont présentés par ordre alphabétique. Les illustrations correspondent à des œuvres d’art dont certaines créées pendant le séminaire ainsi qu’à des données scientifiques.

Lire les résumés / Read the abstracts

Mots clés : Biominéralisation. Bioconstruction. Environnements marins.

 

Denis Allemand Claire Barel-Moisan Laure Bonnaud-Ponticelli Frédérique Chlous Thomasine Giesecke Jaap Kaandorp Mimi Koehl Charles Le Pabic Jacques Livage Chiara Lombardi Pascal-Jean Lopez Manuel Maldonado Marc de Rafélis Russel Stewart
Ce contenu a été publié dans Comptes rendus, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.