Haut

Un lieu virgilien pour les arts et la pensée

Dans « un paysage du bout du monde » situé dans le Haut Var, la Fondation des Treilles a été créée par Anne Gruner-Schlumberger (1905-1993). Elle est un lieu qui favorise le dialogue entre créateurs et chercheurs.

S’étendant sur près de 300 hectares, le domaine est constitué de forêts et de paysages remodelés par Henri Fisch, tout en perpétuant une tradition d’activités agricoles : apiculture, culture de l’olive, de la vigne et de la lavande. Plus de 15 maisons d’hôtes, dont certaines furent construites par Pierre Barbe, parsèment le domaine.

Conçue par sa fondatrice comme un « instrument » au service de la recherche et des arts, la Fondation accueille depuis 1981 des équipes internationales de recherche de haut niveau dans tous les domaines de la science, des lettres et des arts dans le cadre de séminaires et de séjours d’études interdisciplinaires.

Lieu calme et isolé, propice à l’inspiration, elle reçoit aussi des écrivains en résidence (depuis 2008), des photographes (depuis 2011) et de jeunes chanteurs lyriques dans le cadre d’une Master Class (« L’Académie de la voix », depuis 2017).

En 2008, la Fondation a également créé le centre d’études littéraires André Gide – Jean Schlumberger, qui se consacre à l’étude du mouvement des lettres, des sciences et de l’art de la première moitié du vingtième siècle, en décernant un prix annuel et en accueillant des chercheurs sur le domaine.

Afin de soutenir la recherche en devenir, elle accorde aussi chaque année un « prix jeune chercheur » à une trentaine de doctorants et de post-doctorants.

Par ailleurs, la Fondation des Treilles fait vivre sa collection d’œuvres d’art à travers des expositions itinérantes en France et à l’étranger.

Actualités de la Fondation