Septembre 2019

Séminaires

« Domestication et fabrication du vivant. Vers une anthropologie de la vie » organisé par Perig Pitrou. Le séminaire vise à prolonger le projet collectif mené au sein de la Pépinière interdisciplinaire CNRS-PSL « Domestication et fabrication du vivant » durant la période 2014-2016. Cette action soutenue par la Mission Interdisciplinarité du CNRS engage une réflexion impliquant sciences de la Nature, sciences humaines et technologies afin d’interroger la frontière et les définitions du vivant et du non-vivant et de jeter les bases théoriques d’un projet d’anthropologie de la vie.

Histoires de l’an 1000 organisé par Dominique Barthélémy et Frantz Grenet.
Le projet consiste à rassembler et discuter les éléments qui permettent d’envisager des connexions ou des comparaisons entre les peuples et empires d’Europe, d’Afrique et d’Asie au cours des Xe et XIe siècles de notre ère. Les unes et les autres surgissent souvent dans des travaux récents, et peuvent éclairer des aspects de l’histoire. On voudrait ici dans un premier temps s’interroger sur la pertinence de ces perspectives, et dans un second temps sur la possibilité de présenter cette histoire mondiale du monde au public et dans l’enseignement, sans sacrifier l’originalité de chaque société ou civilisation concernée.

Ernst Haeckel (1834 – 1919) et les français, organisé par Laura Bossi
A l’occasion du centenaire de la mort du grand savant darwiniste allemand Ernst Haeckel (1834-1919), ce colloque se propose d’approfondir ses relations avec la France. Haeckel fut de son temps aussi célèbre que Darwin. Ses livres destinés à un public non spécialisé ont été la première source du darwinisme dans le monde. Haeckel a été aussi l’inventeur du terme « écologie » et sa philosophie moniste a été considérée comme le fondement théorique de l’écologisme moderne. Sa théorie selon laquelle l’embryogenèse récapitule la phylogenèse a influencé durablement la psychologie, la criminologie, la psychanalyse. En France, l’importance de Haeckel reste sous-estimée ; bien que de son vivant il eut un accueil triomphal, la rupture des relations scientifiques entre la France et l’Allemagne lors de la première guerre mondiale a sans doute laissé des traces profondes. Ce colloque explorera la réception française de cette grande figure du débat intellectuel autour de 1900.

 

Séjours d’étude

Sébastien Balibar est accueilli pour l’écriture de « Concerto », roman musical.

Il s’agit de deux récits entrecroisés, celui d’un enfant qui tente d’apprendre la musique à l’ombre d’un père passionné mais maladroit et celui d’un pianiste amateur d’âge mûr qui se lance le défi de jouer en public le premier grand concerto pour piano et orchestre de l’histoire de la musique, le ré mineur de Jean Sébastien Bach.

Base de données « Inventaire électronique de la Correspondance de Montesquieu »
L’objet de cette session de travail est de faire avancer de manière décisive le projet d’une base de données « Inventaire électronique de la Correspondance de Montesquieu » en réunissant les trois chercheurs qui y sont impliqués (N. Plavinskaia, P. Stewart, C. Volpilhac-Auger). De manière surprenante pour un auteur aussi célèbre, la correspondance de Montesquieu est mal connue. L’édition imprimée en cours (trois volumes parus ou à paraître, 1998, 2014, 2019), à laquelle participent ces trois chercheurs, a levé beaucoup d’obstacles et ouvert de nouvelles perspectives ; mais elle doit désormais s’appuyer sur les fonctionnalités nouvelles du numérique, tout en bénéficiant de la mise en valeur du corpus manuscrit exceptionnel récemment mis en ligne par la bibliothèque municipale de Bordeaux.

Résidence d’auteur

Eddie Breuil débute la résidence de trois mois qui lui a été décernée pour l’écriture d’un essai sur la critique de la phénoménologie de la poésie.
Il ne s’agira pas d’un travail d’histoire de la littérature à proprement parler, mais plutôt d’une sorte de critique (dans son sens noble : « la critique fait parler l’adversaire. Argumente, discute. » écrit Henri Meschonnic) de la phénoménologie de la poésie ; les travaux de Roger Caillois sur les Impostures de la poésie ont-ils été suffisamment mesurés ?

Résidence de la photographie

Stéphane Couturier est accueilli pour son projet sur la Casbah d’Alger.
Après avoir longuement étudié l’architecture de Fernand Pouillon à Alger, il lui a paru évident de vouloir continuer ce travail par un projet sur la Casbah d’Alger. Car la « nouvelle Casbah » qu’a voulu construire Pouillon avec la cité « Climat de France » est toute entière inspirée par la fascination qu’a exercée la Casbah originelle sur son œuvre. Cette Casbah apparaît comme un mythe qui a forgé l’identité de la ville d’Alger.

Corinne Mercadier va poursuivre son projet« Transe, divination, métamorphose, et autres mystères. Personnages féminins inspirés de la mythologie grecque ».

Ce projet est celui d’une femme artiste consciente du statut souvent terrible des femmes que véhiculent ces récits légendaires. Daphné, Terpsichore, la Pythie, Ariane et Pandora seront les premières figures étudiées.

 

Ce contenu a été publié dans Actualités, Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.