Dernière modification le : 15 février 2013

L’association des Amis des Treilles

Dès le début, cherche à tracer une voie originale en organisant des rencontres de très haut niveau qu’il était difficile de tenir ailleurs. Il s’agissait alors de réunir aux Treilles, durant de longs séjours dénommés « sessions », des chercheurs de diverses disciplines qui en d’autres lieux ne se seraient sans doute jamais rencontrés… Les deux premières sessions n’étaient centrées sur aucun sujet  particulier mais, dès la troisième, elles furent organisées autour d’un thème précis et original. Ces rencontres concernaient tous les champs de connaissance où la créativité peut s’exprimer hors du laboratoire ou de l’atelier. Au cours de ces séjours, les invités d’Anne Gruner Schlumberger œuvraient  chacun de leur côté durant la journée et se retrouvaient le soir pour des échanges aussi improbables qu’enrichissants.

Les années passent et il devient de plus en plus ardu pour les hôtes potentiels de s’exiler pour de longues périodes ; le format des rencontres doit donc changer… Les sessions cèdent la place à des colloques d’une semaine dont les principales composantes restent inchangées : un thème original pour un petit groupe de chercheurs pluridisciplinaires. A  ces principes s’ajoute celui de faire participer à ces colloques des chercheurs confirmés mais aussi des doctorants ou post-doctorants.

En octroyant des bourses d’étude, Anne Gruner Schlumberger avait déjà préalablement développé une première action en faveur de jeunes, dotés de grandes capacités, mais dont l’isolement ou le manque de ressources financières était susceptible d’enterrer les talents.
Le Professeur Fotis C. Kafatos en est un exemple illustre.

La possibilité de travailler aux Treilles sur une durée plus longue est maintenue mais proposée sous une nouvelle forme, celle des séjours d’étude ouverts à une personne seule ou à de petits groupes.


Anne Gruner SchlumbergerDe l’association à la Fondation des Treilles

Les commentaires sont fermés.