Dernière modification le : 25 juin 2013

De l’association à la Fondation des Treilles

L’idée de créer une fondation avait déjà germé dans l’esprit d’Anne Gruner Schlumberger dès les années 1970. La multiplication des activités lui fait prendre corps ;  la Fondation des Treilles, est reconnue d’utilité publique en 1986 et ses statuts confirment les buts déjà énoncés par l’association des amis des Treilles :

  • instituer au domaine des Treilles, un centre d’études et de recherches dans les domaines des sciences, des lettres et des arts, encourager et favoriser la création dans tous ces domaines, sans en privilégier aucun,
  • promouvoir la réflexion et les travaux interdisciplinaires,
  • assurer la pérennité du domaine des Treilles dans son cadre forestier et agricole et lui maintenir ses caractéristiques de beauté, de calme et d’équilibre…
  • En 2004, s’ajoute celui de mettre en valeur sa collection d’œuvres d’art et d’en tenir un inventaire raisonné.

À cela, il faut ajouter la triple volonté de :

  • donner à des jeunes l’occasion de rencontrer des chercheurs et des artistes,
  • créer une ambiance internationale,
  • affirmer l’identité méditerranéenne des Treilles, en accordant une attention particulière aux initiatives susceptibles de renforcer les liens entre les pays du pourtour européen de la Méditerranée.

À partir de 1986, les activités de la Fondation consistent surtout en séminaires d’une semaine, séjours d’étude de plusieurs semaines (individuels ou en petits groupes), et attribution de bourses à des doctorants ou jeunes docteurs.

Après le décès d’Anne Gruner Schlumberger en 1993, la Fondation poursuit ses activités sous la même forme. A partir de 2004, elle cherche à mieux les faire connaître et à les développer ; c’est ainsi qu’en 2005 débute une série d’expositions du fonds artistique, qu’en octobre 2007, la Fondation crée un concours annuel destiné à des auteurs de fiction ou d’essais, qu’elle fonde, en 2008, le Centre Jean Schlumberger, crée un Prix du patrimoine en 2010 et un Prix de la photographie en 2011.


Anne Gruner SchlumbergerL’Association des Amis des Treilles

Les commentaires sont fermés.