Dernière modification le : 9 janvier 2017

Vie de la collection

Premier pas de la démarche entreprise par la Fondation des Treilles pour rendre hommage à sa fondatrice et mieux faire connaître sa collection, l’exposition, « Le regard d’un mécène« , a été accueillie par le musée Cantini, à Marseille, du 2 décembre 2005 au 9 avril 2006. Depuis, plusieurs oeuvres ont été présentées sous différents titres d’exposition :

« Collection de passions, passion de collections »,

  • à la Galleria Gruppo Credito Valtellinese de Milan du 2 mars au 30 mai 2007,
  • au musée des Beaux-arts d’Ixelles à Bruxelles  du 13 juin au 16 septembre 2007
  • au Centre de Rencontres Economiques et Culturelles de Dinan, du 12 juillet au 28 septembre 2008,
  • au château de Tours du 7 novembre 2009 au 17 janvier 2010.

« Une collection particulière »  au musée des Beaux-Arts de Nîmes, de juin à octobre 2011

« Une intime collection » puis, du 20 janvier au 12 mai 2013 à la Fondation Fernet-Branca à Saint-Louis (voir la couverture du catalogue) et

« Une collection réinventée« , au Musée d’art et d’histoire de l’Isle-Adam, du 15 juin au 13 octobre 2013.

En 2013 aussi est exposé à Gaillac, le « Miserere » de Georges Rouault.

De mars à juin 2014, à la Galerie d’art du Conseil Général des Bouches du Rhône, quelques-uns des livres d’artistes collectionnés par Anne Gruner Schlumberger ont été montrés pour la première fois.  L’exposition « Trésors cachés d’une bibliothèque – Les livres d’artistes de la Fondation des Treilles » a présenté quatre-vingt-six œuvres confiées par la Fondation des Treilles, ouvrages de bibliophilie mais aussi dessins et sculptures des mêmes créateurs.

En 2009, la collection Art Graphique de la Fondation des Treilles s’était elle aussi ouverte au public. En septembre et octobre, ce sont quelque quarante oeuvres sur papier, accompagnées de sculptures de Max Ernst et de Yassilakis Takis, que la Fondation des Treilles a exposées à Paris, dans les salons de la Banque Neuflize OBC. [Lire l’article]
Outre l’exposition itinérante, qui met en valeur l’ensemble de sa collection, la Fondation des Treilles pratique depuis le début des années 1990 une politique de prêts d’œuvres, contribuant ainsi de manière ponctuelle à la reconnaissance de ses artistes.
Les conservateurs qui souhaitent bénéficier d’un prêt ou organiser une exposition sont invités à prendre contact avec Madame Bourjade, Directrice de la Fondation.

Les commentaires sont fermés.