Lauréats du Prix de la Photographie : expositions

Dans le cadre d’un partenariat avec « Théâtres en Dracénie« , trois lauréats du prix « Résidence de la Photographie » de la Fondation des Treilles exposent successivement quelques-unes de leurs œuvres au Théâtre de Draguignan. Après Raed Bawayah et Hicham Gardaf, Wiktoria Wojciechowska clôt le cycle de la saison 2016-2017.

Wiktoria Wojciechowska**, du 23 mars au 13 mai 2017 (vernissage le jeudi 23 mars à 18 heures)

Wiktoria_Wojciechowska_Sparks_07recJeune photographe polonaise, issue de l’Académie des Beaux-Arts de Varsovie. Elle a obtenu le prestigieux Oskar Barnack Newcomer Award 2015 pour sa série Short Flashes, composée de portraits de motocyclistes chinois figés dans l’éclair d’un flash.

Avec sa série Sparks, constituée de portraits de soldats ukrainiens, elle tente de montrer les traces de la guerre sur les visages et dans les yeux de jeunes combattants.

** Lauréate 2016

 

 

Raed Bawayah**, a exposé du 15 septembre au 27 novembre 2016

Photo Raed BawayahExtrait du programme Théâtre en Dracénie 2016-2017 : « A travers ses différentes séries en noir et blanc Raed Bawayah s’interroge sans cesse sur l’exclusion, l’enfermement, la normalité et finalement sur la place de l’être humain. Que ce soit auprès des enfants de son village, des travailleurs palestiniens contraints de s’exiler en Israël, des malades de l’hôpital psychiatrique de Bethléem, ou encore des communautés tziganes en France et des SDF en Allemagne, Raed Bawayah opère toujours avec une démarche « de l’intérieur ».

Il réalise alors un travail photographique réaliste et objectif, qui sait conserver pudeur, compassion et respect, dénué de tout misérabilisme.

** Lauréat 2011

Hicham Gardaf**, exposition du 10 janvier au 25 février 2017

photo de Hicham GardafJeune photographe marocain, il vit à Tanger et travaille sur  la représentation des changements majeurs que subit le Monde arabe. Son projet est une description des grandes transformations urbaines, socioculturelles, la question de l’identité et la vision que porte la société moderne du Monde arabe sur l’Occident.

Il participe en novembre 2015 à l’exposition « Histoires » à l’institut du Monde Arabe. En 2016 il est sélectionné pour le prestigieux Joop Stewart Masterclass.

Voir quelques images de l’exposition

** Lauréat 2014

Ce contenu a été publié dans Actualités, Histoire et vie de la Fondation, Prix de la Fondation des Treilles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.