Ecoulements de suspensions concentrées

Liste des participants :

Frédéric Blanc, Hugues Bodiguel, Abdoulaye Fall, Yoël Forterre, Stany Gallier, Georges Gauthier, Elisabeth Guazzelli, Elisabeth Lemaire, Anaël Lemaitre, Henri Luissier, Laurent Lobry, Jérôme Martin, Bloen Metzger, Guillaume Ovarlez (organisateur), François Peters, Olivier Pouliquen

Ovarlez_Groupe_2017

Ecoulement de suspensions concentrées
par Guillaume Ovarlez
26 juin – 1er juillet 2017

Résumé :

Les suspensions concentrées de grains dans un fluide sont au cœur de nombreux problèmes géophysiques (laves torrentielles, terre crue…) et industriels (pâtes alimentaires, bétons frais…). Comprendre les propriétés d’écoulement de ces matériaux est indispensable à la prédiction la plus réaliste possible des risques naturels, pour aider à formuler des matériaux de construction sophistiqués dont on maîtrisera au mieux la mise en œuvre, etc.   Dans ces systèmes, les contacts directs entre particules jouent un rôle fondamental, que ce soit lors de la formation d’un réseau percolant menant parfois au blocage ou dans les chocs entre particules qui conduisent aux inhomogénéités. Pour progresser, une approche est d’aborder ces matériaux par les matériaux modèles, qui permettent de combiner des approches expérimentales, numériques, et théoriques sur un système bien défini.

La Fondation des Treilles a permis de réunir seize chercheurs du domaine pour un séjour d’étude de quatre jours.  Ces chercheurs sont membres de six laboratoires de recherche français qui ont été au cœur des développements les plus récents permettant d’envisager le développement d’une description fine du comportement des suspensions en lien avec leurs propriétés physiques.

Ce séjour a permis la synthèse de résultats obtenus par les divers groupes sur des matériaux similaires mais avec des dispositifs différents, qui faisaient apparaître jusqu’ici des incohérences apparentes. Chaque aspect du comportement (viscosité, différences de contraintes normales, contraintes particulaires, rhéofluidification, rhéoépaississement…) des suspensions a été discuté en détail jusqu’à en faire émerger une description macroscopique cohérente et à en proposer des pistes de compréhension microscopique. A l’issue de ces riches discussions, deux des participants se sont proposé de rédiger un article de revue. Par ailleurs, les discussions ont fait apparaître la nécessité de mieux caractériser les interactions de surface (frottements, forces colloïdales) entre particules ; il a donc été proposé d’effectuer prochainement cette caractérisation en collaboration par mesures directes (AFM) et indirectes (étude des transitoires) sur les particules constituant les suspensions déjà étudiées en détail par les diverses équipes. Ce travail devrait apporter plus de cohérence entre les résultats et donner lieu à une publication de référence dans le domaine.

L’ensemble des participants a particulièrement apprécié la qualité unique de l’accueil réservé par la Fondation des Treilles, qui a permis un travail intellectuel profond libéré de toute contingence matérielle, et tient à remercier toute l’équipe de la Fondation.

Frédéric Blanc Hugues Bodiguel Abdoulaye Fall Yoël Forterre Stany Gallier Georges Gauthier Elisabeth Guazzelli Elisabeth Lemaire Anaël Lemaitre Henri Lhuissier Laurent Lobry Jérôme Martin Bloen Metzger Guillaume Ovarlez François Peters Olivier Pouliquen Ecoulements de suspensions concentrées - Flows of concentrated suspensions - Fondation des Treilles
Ce contenu a été publié dans Activités, Comptes rendus, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.