Dernière modification le : 12 septembre 2016

Lauréats 2015

Le 26 juin, le jury du prix de la résidence d’auteurs a désigné trois nouveaux lauréats pour l’année 2015 :

Catherine MARY, pour un roman autobiographique portant sur la redécouverte de l’histoire familiale. La durée de la résidence est fixée à 3 mois.

Catherine Mary est journaliste scientifique et écrivain. Elle travaille pour Le Monde et pour Le Temps. Docteur en virologie de formation,  elle questionne le sens des avancées scientifiques et technologiques dans le monde contemporain et dresse aussi le portrait d’hommes et de femmes qui les incarnent.

Elle a ainsi récemment réalisé pour Le Monde, le portrait de Jenny Reardon, une scientifique qui devenue sociologue crée des ponts entre les disciplines, du lanceur d’alerte Carl Elliot, bioéthicien à la plume acérée, ou de Vincent Demassiet, un ancien patient schizophrène devenu président du réseau des entendeurs de voix.

Plus qu’à la description d’un parcours, elle cherche à révéler les ressorts intimes de l’engagement de ces hommes et de ces femmes. Elle aborde aussi ses sujets sous un regard philosophique. Dans Craie et tableau noir, matières à penser (Le Monde, 2014), elle a par exemple sondé le rapport des mathématiciens au tableau noir pour comprendre la fonction de cet objet iconique dans la création mathématique. Dans L’habit en psychiatrie, reflet de nos hésitations  (Le Temps, 2016), elle explore le lien entre l’habit du fou et les représentations de la folie. Dans Consentement éclairé contre Big Data (Le Monde, 2015), elle questionne la valeur de ce principe cardinal de la médecine à l’heure où les données de santé se monnayent à prix d’or.

Elle écrit aussi des fictions courtes (éditions Color Gang, revue Brèves) et vient d’achever un roman jeunesse, Le bow-window.

Elle est lauréate du Prix Résidence d’auteur de la Fondation de Treilles où elle travaille à l’écriture d’une auto-fiction, prenant appui sur les traces laissées dans sa mémoire, par ses souvenirs d’enfance. Telle une astrophysicienne, elle questionne le sens des signaux diffus reçus depuis l’enfance, qu’elle aborde comme les scintillements d’étoiles lointaines. Menant également une enquête, elle tente ainsi de rassembler les fragments épars de son histoire.

Kettly MARS, pour un roman sur le thème de la satire politique dans la société haïtienne. La résidence lui est octroyée pour 3 mois.

Kettly Mars est née et vit à Port-au-Prince, Haiti. Elle est reconnue comme l’un des écrivains haïtiens les plus lus, avec ses romans plongeant souvent dans des univers extrêmement controversés mais qui sont toutefois au cœur du passé et du présent d’Haïti. Elle explore dans ses romans, nouvelles et feuilletons les facettes multiples de son pays et  les contradictions de son histoire singulière. Après une carrière de plus de trente années dans l’administration de haut niveau dans son pays, elle se consacre aujourd’hui entièrement à l’écriture. L’auteur participe à des manifestations culturelles et des publications collectives en Haïti et à l’étranger.  Kettly Mars a reçu  plusieurs distinctions littéraires et a été traduite en anglais, italien, allemand, néerlandais, japonais, danois, croate. Elle est présidente du  jury du prix littéraire Henri Deschamps d’Haïti, ex-membre du jury international du prix Prince Claus des Pays Bas, membre du comité exécutif du Centre PEN-Haïti.

Nils TREDE, pour une fiction inspirée par le procédé biotechnologique de reprogrammation d’une cellule différenciée en cellule souche pluripotente. La durée de sa résidence est fixée à 2 mois.

Nils Trede est né en 1966 à Heidelberg, en Allemagne. Il s’est installé à Paris en 1996 où il a effectué une grande partie de ses études et où il a exercé la profession de médecin généraliste dans un cabinet de l’Est parisien. Pendant plusieurs années il a fait des remplacements dans diverses régions à travers la France. Depuis 2009 il vit à Strasbourg. Il est employé à l’Etablissement Français de Sang et dans un établissement de médecine préventive à l’Université de Strasbourg. Nils Trede anime régulièrement des ateliers d’écriture auprès d’adultes et en milieu scolaire. Il rédige occasionnellement des scénarios courts pour l’émission culturelle franco-allemande Karambolage sur Arte.

Considérant le monde et l’espèce humaine comme des entités complexes et mystérieuses qui ne se limitent pas à une approche rationnelle, les personnages de Nils Trede avancent dans l’obscurité au lieu de marcher droit au but à la lumière du jour, tentant toutefois de prendre la mesure des incertitudes qui les entourent. Le thème central de Nils Trede est sans doute l’individu placé dans la société, la question de la possibilité de liberté pour une personne exposée aux regards, aux jugements, aux habitudes de ses semblables. Dans son projet d’écriture actuel pour lequel il est soutenu par la Fondation des Treilles et la Villa Marguerite Yourcenar, Nils Trede s’intéresse à notre monde contemporain qui impose à l’individu une mutation identitaire continuelle.

A ce jour, Nils Trede a publié deux romans, La Vie pétrifiée paru en 2008 chez Quidam éditeur et Le nœud coulant, paru en 2012 aux éditions Les impressions nouvelles.

Ils seront accueillis à la Fondation des Treilles durant l’année 2016.

 

Les commentaires sont fermés.