Dernière modification le : 4 novembre 2015

Lauréats 2009

Rosette et Sami Tchak

En 2010, la Fondation des Treilles a accueilli, en plusieurs séjours, les lauréats 2009 du prix de la résidence d’auteur.

Pas farouche En 2015, « Pas farouche » paraît aux éditions Grasset.

Rosette

Rosette est née à Cherbourg (Manche). Après des études à Caen, elle vient à Paris pour débuter une carrière d’actrice. Depuis les années 1980, elle a joué au théâtre (trois pièces), à la télévision (dans une dizaine de téléfilms) et surtout au cinéma (différents rôles dans une trentaine de films).
Avec le réalisateur Eric Rohmer, elle a noué une relation privilégiée et elle sera présente dans six de ses œuvres. C’est aussi lui qui réalisera le clip de la chanson « Bois ton café, il va être froid » qu’elle crée en 1986. Parallèlement à son travail de comédienne, Rosette réalise une série de sept courts-métrages où elle met en scène ses aventures de fantaisie.
En 2008, son premier roman « Le grand méchant père » est publié chez Grasset et décrit, entre >féerie et réalité, l’expérience sensible d’un tourment et d’une histoire.
En 2010, elle est résidente de la Fondation des Treilles et y séjourne quatre mois pour écrire son deuxième roman introspectif et ouvert.

 

Sami Tchak

Sami Tchak, pseudonyme de Sadamba TCHA-KOURA, écrivain, est né au Togo en 1960. Après une licence de philosophie obtenue à l’université de Lomé, capitale de son pays, en 1983, il enseigne dans un lycée pendant trois ans. Il arrive en France en 1986 pour des études en sociologie et obtient son doctorat à la Sorbonne (Paris V) en 1993.
C’est dans le cadre de ses activités de sociologue que le hasard le conduira à Cuba en 1996 pour sept mois de recherches sur la prostitution. Par la suite, il nourrit une passion pour l’Amérique latine et ses littératures, ce qui se ressent dans une partie de ses livres. Il a publié à ce jour quatre essais et six romans dont Place des Fêtes (Gallimard, 2001, traduit en espagnol et en allemand) et Le paradis des chiots (Mercure de France, 2006, prix Kourouma). Depuis quelques années, il se consacre à la littérature, ce qui lui donne l’occasion de voyager à travers le monde.

Les commentaires sont fermés.