Dernière modification le : 4 novembre 2015

Lauréats 2008

Hélène Prigent et Marie Le Drian

Le corps perdu de Suzanne Thover En 2013, aux éditions Apogée, dans la collection « Piqué d’étoiles », Marie Le Drian publie Le corps perdu de Suzanne Thovers qui reçoit le prix Jean Bernard de l’Académie de Médecine 2014.

En 2009, la Fondation des Treilles accueille les lauréates 2008 et premières lauréates du prix de la résidence d’auteur.

Marie Le Drian

Marie Le Drian est née à Lanester (Morbihan). Elle fait ses études à Rennes, puis travaille à Paris durant plusieurs années. Elle publie son premier récit Keraliguen en 1983. Suivront des nouvelles et des romans dont Le Petit bout du L (Laffont) et Hôtel maternel (Julliard). En 1999, elle obtient une bourse du Canton de Berne (Suisse) et passe une année dans la ville bilingue de Bienne, durant laquelle elle écrit La Cabane d’Hippolyte, Prix Bretagne 2001 et Prix Breizh du roman 2001.
A son retour en France, elle quitte Paris et s’installe définitivement en Bretagne, à Clohars-Carnoët Finistère) où elle se consacre à l’écriture. Attention éclaircie, son dernier roman, a été publié en 2007 aux Éditions de la Table Ronde. Marie Le Drian a bénéficié d’une résidence d’écriture de la Fondation des Treilles où elle a séjourné en qualité de pensionnaire pendant quatre mois.

Hélène Prigent

Hélène Prigent a travaillé à la Réunion des Musées Nationaux pendant douze ans. Assistante de Jean Clair pour la préparation de l’exposition Mélancolie. Génie et folie en Occident, présentée à Paris, en 2005, aux Galeries nationales du Grand Palais, elle est l’auteur de Mélancolie. Métamorphoses de la dépression, publié aux éditions Gallimard (collection « Découvertes ») la même année. Elle a participé à plusieurs colloques sur ce sujet et prépare un ouvrage sur la mélancolie dans l’Antiquité grecque, raison de son séjour à la Fondation des Treilles au printemps 2009. Elle a aussi publié un petit livre, Paul Gauguin : 1848-1903 (autre titre : « J’ai voulu vouloir » – Paul Gauguin), aux éditions de La Martinière – Xavier Barral (collection « Voix », 2003), et collaboré à plusieurs ouvrages collectifs parmi lesquels le Journal de la France et des Français. Chronologie politique, culturelle et religieuse, de Clovis à 2000 (éditions Gallimard, collection « Quarto », 2001) et, avec Pierre Rosenberg, Chardin. La nature silencieuse (éditions Gallimard, collection « Découvertes », 1999).

 

Les commentaires sont fermés.